Depuis 2010

Nos réalisations depuis 2010

 

Siège social:

Rue de la Licorne, 3

7022 Hyon (Mons) Belgique

 

 

Siège administratif:

Rue Marvel, 45

5032 Corroy-le-Château

Belgique

 

fb @afriqueaucoeur

 

 

L’expérience accumulée depuis 2002 a amené aujourd’hui Afrique au Cœur à s’orienter vers un partenariat avec Burkina Vert, une ONG locale.

 

Entre 2010 et 2014, notre ASBL a ainsi financé :

  • Deux campagnes de sensibilisation à la planification familiale dans le village de You

(commune de Titao, province du Loroum)

 

En 2012, le Rotary de Mons avait financé un premier projet de sensibilisation à la planification pour

une petite partie du village de You. Lors de notre mission en janvier 2014, il nous a été demandé avec

insistance de poursuivre ce projet pour tous les quartiers de You, la situation y étant très problématique : de plus en plus d’enfants, de mauvaises récoltes et donc la famine et la mortalité infantile.

En janvier 2015, il y a donc eu une formation de 2 agents de santé et de 20 animateurs relais des

quartiers. Cela a été un moment propice aux échanges et témoignages.

Il y a ensuite eu un passage dans 10 quartiers du village très étendu pour la présentation des vidéos avec causeries-débats avec participation de 1920 personnes.

En avril, un suivi dans ces quartiers a prouvé que la population a besoin d’espacer les naissances et

que c'est le manque d’information, l’ignorance – notamment des hommes

– et les tabous qui les en empêchent.

Depuis il semble qu’il y a un changement de comportement de la part des hommes qui emmènent

eux-mêmes les femmes au centre de santé. Les agents de santé constatent une augmentation

progressive et très significative du nombre de demandes par mois d'un moyen de contraception.

Le coût du projet est de 2.550 €

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 

 

 

 

You est un village d’environ 6.000 habitants répartis en 11 quartiers. La sensibilisation effectuée en 2013 s’était limitée au centre du village Cette seconde étape, réalisée en 2015, avait pour objectif d’étendre la sensibilisation initiale aux 10 autres quartiers.

Budget : 1.675.000 FCFA (2.553 euros).

 

Le 28 janvier 2016, une centaine de personnes attendait la délégation d’Afrique au Cœur. L’assemblée était présidée par le responsable du Centre de Santé. Signe de mobilisation, le chef du village, des membres du Comité Villageois de Développement, l’imam et le pasteur protestant étaient présents. Ils ont pris la parole pour appuyer publiquement le programme d’espacement des naissances.

Des mères et des pères de famille se sont aussi exprimés en faveur de l’action réalisée. Et pour donner un repère pratique pour l’espacement des naissances : « Il faut que le dernier né puisse prendre le nouvel enfant sur son dos».

 

Le responsable du Centre de Santé a montré le matériel utilisé pour la sensibilisation, moyens contraceptifs accompagnés par un support didactique fait de dessins.

 

Environ 50 % des femmes qui fréquentent le centre demandent maintenant des informations sur la contraception, un pourcentage en hausse chaque année depuis 2013.

 

Pour rendre l’événement inoubliable, les responsables du village ont invité les membres de la délégation belge à planter trois nimiers et un morenga. D’autres avaient déjà été plantés et d’autres le seront après notre départ.

 

 

 

 

 

  • L'organisation du petit crédit pour 50 femmes à Ouahigouya

Ce choix est fondé sur un constat : 86% de la population active vit du travail de la terre. Les possibilités de développement économique du pays reposent sur le secteur agricole qui est confronté à d’importants problèmes : pauvreté des sols et faible niveau de technicité des producteurs, sécheresses fréquentes et récoltes insuffisantes, accès problématique à la terre, pression de l’agro-business, perte du savoir traditionnel et du respect de la terre, difficulté de survie.

 

Avec son partenaire, Afrique au Cœur poursuit son action en étant très attentive à ce que :

- les investissements réalisés créent une plus-value financière ou sociale

- les pratiques agricoles soient le plus possible respectueuses de la terre dans une vision à long terme.

 

Dans la perspective d’échange culturel et de sensibilisation chez nous, l’ASBL poursuit aussi ses activités orientées vers les arts plastiques.

  • Un forage et l’aménagement d’un hectare de maraîchage à Goubré
  • Un projet de régénération des terres dégradées sur 60 hectares à Rim en 2013 et à RAMSA en 2014.